Observatoire Santé

L'actualité dans l'univers de la santé
acne garcon

L’acné est un problème courant chez les adolescents. Mais de nombreux adultes connaissent aussi cette affection de la peau. En conséquence, tout le monde ou presque doit se tourner vers le dermatologue pour trouver un traitement adéquat. Mais dans les faits, que propose ce dernier contre cette affection résistante et tenace ?

Le dermatologue propose des médicaments

Le dermatologue propose généralement des médicaments en fonction du type d’acné dont vous souffrez. On distingue habituellement l’acné inflammatoire légère (avec quelques points noirs et blancs) à l’acné kystique qui est un peu plus grave. Pour l’acné légère, des médicaments contenant de l’acide salicylique ou du peroxyde de benzoyle sont vendus et produisent de bons résultats au bout de 6 à 8 semaines.

Quand l’acné est plus grave, elle laisse apparaître des pustules, des papules et de nombreux points noirs et blancs. Là, le dermatologue recommandera des antibiotiques topiques, oraux ainsi que des rétinoïdes topiques et dans certains cas même, des contraceptifs oraux ! Les antibiotiques du type tétracycline, clindamycine ou érythromycine et des rétinoïdes à l’instar de la trétinoïne sont utilisés simultanément ou séparément pour venir à bout des formes d’acné résistantes.

Le dermatologue agira différemment en cas d’acné grave, ou acné kystique. Comme ce nom l’indique, le visage laisse apparaître des kystes profonds, des lésions cutanées et des cicatrices. La majorité des spécialistes conseillent alors de prendre de l’isotrétinoïne, plus connue sous le nom d’Accutane. L’accutane a une composition proche de celle de la vitamine A et elle résorbe 90% de l’acné kystique. Cependant, le traitement est long (20 semaines parfois) et s’accompagne de nombreux effets secondaires.

Le dermatologue doit être bien informé de vos antécédents médicaux lorsqu’il prescrit des médicaments contre l’acné. En effet, une bonne partie de ces médicaments entrainent des troubles et des allergies chez certaines personnes. Pour la prise de l’isotrétinoïne par exemple, le spécialiste doit s’assurer que vous n’êtes pas enceinte. Le médicament pourrait provoquer des réactions et des maladies qui conduiraient à un avortement.

Dans d’autres cas, il recommande des contraceptifs et des antibiotiques en plus de l’accutane. Mieux il est informé, plus son diagnostic et son traitement seront précis et permettront de venir à bout de l’acné. Ce point est capital et m’a beaucoup aidé lorsque j’ai contacté un dermatologue à Annecy pour mon fils.

Quand le dermatologue envisage l’opération

Dans certains cas, le dermatologue envisagera de procéder à une intervention esthétique pour vous aider à retrouver votre visage d’antan. Deux procédés opératoires sont alors envisageables :

  • Le traitement au laser

C’est une solution radicale contre les forme d’acné les plus sévères, celles qui laissent par exemple des cicatrices. La technique au laser a pour but de réduire les rides, d’améliorer le teint inégal et d’éliminer les cicatrices. On se sert d’un faisceau laser, avec des risques de dépigmentation permanente, de brûlure, et la possibilité de créer d’autres cicatrices .

Plus d’infos sur cette technologie ici.

  • L’exfoliation chimique

Cette intervention esthétique n’est pas une opération à proprement parler. Elle vise surtout à ôter la peau de ses cellules mortes, de façon à réduire le nombre de points blancs et noirs. Les exfoliations sont douloureuses, et la guérison n’est dicible qu’au bout de quelques jours.