Observatoire Santé

L'actualité dans l'univers de la santé

Si vous êtes allergique comme moi au poil de chat, cet article pourra vous aider. Je le partage avec joie, car je suis arrivée au bout de mon allergie grâce à cette méthode et enfin, ma cohabitation avec minou se passe très bien.

Les symptômes de l’allergie

Vous adorez votre boule de poils et pourtant dès qu’il est à votre proximité ou que vous lui faites un câlin, vous avez le ou les symptômes suivants : vous éternuez tout le temps, vous avez les yeux rouges ainsi que des éruptions cutanées et votre nez vous démange. À votre grand désespoir, votre nez ressemble à celui d’un clown, car il est aussi rouge et qu’il n’arrête pas de couler. Oui, j’ai souffert moi aussi de la plupart de tous ces symptômes.

Le pourquoi de l’allergie ?

Pour mieux comprendre ce problème d’allergie, voici une explication très simplifiée d’un très bon magazine sur les matous. Votre allergie peut être provoquée, d’une part, par la protéine sécrétée par le chat, du FEL D1. Face à cette protéine, vos défenses immunitaires réagissent de façon exagérée et c’est ce qui provoque tous ces symptômes. D’autre part, l’allergie peut aussi provenir des moisissures, des acariens ou des pollens qui collent aux poils de votre chat. En effet, lors de son passage, il va laisser tout cela sur votre canapé, dans votre chambre, sur vos mains ou surfaces en contact, et va provoquer de l’allergie sur vous.

Comment venir à bout de l’allergie ?

Malgré ces désagréables réactions, comme moi, vous n’avez pas envie de vous séparer de votre matou. Maintenant que vous avez compris le pourquoi de l’allergie, adoptez la bonne méthode pour venir à bout de cette allergie. Commencez par prendre rendez-vous chez votre médecin traitant qui vous orientera vers un allergologue. Ce dernier vous recevra pour une séance d’une demi-heure afin d’effectuer un bilan de votre allergie, à l’issue duquel il déterminera votre allergie. Il y a de fortes chances que votre résultat indiquera une allergie aux acariens et à la protéine de FEL D1. L’allergologue vous proposera des séances de désensibilisation de 14 à 18 semaines, il faudra vous armer d’un peu de patience, mais le résultat sera là.

En parallèle, partez à la chasse aux acariens. Pour ce faire, commencez par aérer votre chambre au moins une fois par jour pendant une dizaine de minutes, car les acariens ne supportent pas le froid. Lavez à 60°, deux à trois fois par semaine vos linges de lit. Pour bien dépoussiérer votre habitation, utilisez l’aspirateur et d’ailleurs certaines marques proposent des filtres spéciaux à cet effet. Aérez aussi toutes les pièces et évitez les moisissures.

En ce qui concerne votre chat, il existe des shampoings pour laver votre chat pour le débarrasser de toutes ces sources d’allergies comme le pollen, etc. Si celui-ci n’adhère pas trop au bain, procurez-vous des lingettes pour nettoyer ses poils.

Par ailleurs, si toutes ces mesures n’ont pas fait effet sur vous, et que vous souhaitez absolument garder votre chat, passez aux médicaments. Commencez par les remèdes naturels et s’ils ne conviennent pas, c’est là que vous passerez aux antihistaminiques.

Pour vous encourager, une étude est en cours pour venir à bout de ces allergies. Il s’agit d’agir directement sur ce récepteur qui détecte que la protéine du chat est nocive, et trouver ainsi une solution pour guérir ces allergies au poil de chat.