Observatoire Santé

L'actualité dans l'univers de la santé

La globalisation et la productivité à tous prix ont créés de nouvelles pathologies comme par exemple les TMS ( troubles musculos squelettiques ), ainsi que le Burn Out, appelé épuisement professionnel en Français.

Se faire diagnostiquer d’un burn out n’est pas une chose simple, faire reconnaitre cet épuisement professionnel peut parfois être un parcours du combattant. Ne s’agissant pas d’un accident du travail en temps que tel, le diagnostique est parfois difficile.
Cette maladie professionnelle est souvent associées aux métiers informatiques, notamment chez les programmeurs qui réalisent souvent des journées à rallonge afin de boucler dans des temps records, mais il n’est dorénavant plus rare de voir des cas de burn out.

Découvrez une vidéo qui traite de ce sujet ( par Maitre Dahlia Arfi-Elkaim du cabinet JDB Avocats ).

Les troubles musculo-squelettiques

Faîtes bien attention la prochaine fois que vous irez au supermarché, vous verrez souvent des caissières se frotter les mains ou avoir une petite boite d’ibuprofen à portée de la main, en effet, les métiers avec des gestes à répétition engendrent des pathologies extrêmement douloureuses, avec des sensations de brûlures permanente par exemple, c’est le cas des personnes qui utilisent des claviers à longueur de temps, ou des machines nécéssitant des petits gestes répétitifs sans contrepartie physique réelle ( le corps est tendu, mais il n’y a pas de force de résistance pour répondre ).

Ces maladies peuvent être parfois évitées par l’aménagement du poste de travail. Elles sont parfois réversibles, mais cela demande l’arrêt total des gestes ( et même ceux s’en approchant ), sur une longue durée. C’est le cas d’une violoniste qui a totalement arrêté de jouer pendant 6 ans pour totalement récupérer de son tunnel carpien…