Observatoire Santé

L'actualité dans l'univers de la santé

Malgré les mobilisations et protestations qui ont secoué l’univers des EHPAD depuis le début de l’année, ces structures n’en restent pas moins incontournables pour les personnes âgées en situation de perte d’autonomie.

Faire face à une perte d’autonomie

Aujourd’hui, plusieurs solutions de maintien à domicile sont proposées aux seniors désireux de rester le plus longtemps chez eux. Toutefois, lorsque la perte d’autonomie devient totale et que des soins médicaux sont nécessaires, l’entrée dans une maison de retraite devient inévitable. En effet, le senior en question ne peut plus rester chez lui, car il arrive à peine à se déplacer avec son déambulateur ou sa canne et ne parvient plus à faire sa toilette ou s’habiller seul. Ce choix répond également à un impératif de sécurité. Les proches et la famille peuvent devenir anxieux à l’idée de laisser leur parent seul. Celui-ci pouvant être victime d’une intrusion par exemple. Les problèmes de chute sont un autre facteur. Lorsqu’elle vit seule, la personne âgée s’expose à un incident sans que personne ne soit au courant. Pour éviter cela, faire le choix d’entrer en EHPAD est plus sécuritaire et source de sérénité.

Des aides financières disponibles

Le magazine des seniors l’affirme. Face à une perte d’autonomie psychique ou physique, l’EHPAD constitue une vraie solution de choix. Sauf que le tarif de ces structures est élevé. Il faut compter entre 2200 et 2500 euros. Pour financer l’EHPAD, heureusement, les personnes âgées et leur famille peuvent bénéficier d’allocations à l’instar de l’APA ou Allocation Personnalisée d’Autonomie qui s’adresse aux seniors dépendants qui vivent à domicile ou dans une maison de retraite. Cette aide va permettre de payer une partie du tarif dépendance dans l’établissement d’hébergement. Elle est accessible aux personnes de plus de 60 ans, catégorisées en GIR 1 à 4 et qui doivent justifier d’une résidence régulière et stable dans le pays. D’autres aides financières sont proposées pour financer l’hébergement dans les maisons de retraite notamment les allocations versées par la CAF comme l’allocation de logement social ou l’aide personnalisée au logement. Autre solution possible : l’Aide Sociale au Logement.

Une palette de prestations et d’offres modulables

Les EHPAD ont mis en place tout un lot de prestations à proposer à leurs résidents pour les accompagner et préserver leur autonomie. Ainsi, ils assurent l’accueil hôtelier, la restauration, les animations et la vie sociale, le blanchissage ainsi que l’administration générale. Plusieurs formules d’hébergement sont disponibles. D’abord, l’hébergement permanent offrant un accompagnement non-stop. Les personnes qui souffrent de problèmes psychiques comme l’Alzheimer seront placées dans des unités spéciales dans lesquelles elles recevront les soins et les prises en charge adéquats dans un cadre totalement sécurisé. Les EHPAD proposent aussi des solutions d’hébergement temporaire qui permettent aux familles de trouver un lieu de vie sûr à leurs proches le temps de quelques semaines ou quelques mois. En général, elles choisissent cette option, car les aidants vont s’absenter ou après une hospitalisation qui nécessite une prise en charge spécifique par exemple. En dernier lieu, il existe aussi l’accueil de jour qui consiste à recevoir la personne âgée en demi-journée ou en journée au sein de la structure.