Observatoire Santé

L'actualité dans l'univers de la santé

Les dernières études sur le sujet, montrent un net recul ces dernières années de l’emploi de la pilule. Même si la pilule contraceptive reste le moyen le plus utilisé par les françaises, d’autres méthodes ont fait leur entrée sur le marché.

Du nouveau en matière de contraception

Avec de nouvelles méthodes hormonales de contraception, la pilule, se voit en légère baisse. Anneau vaginal, patch, implant… ont fait leur apparition ces dernières années. Sans oublier bien sûr le préservatif, qui est surtout employé par une population de jeunes gens qui n’ont pas encore forcément stabilisé leur vie sexuelle. La pilule, fait son apparition une fois une vie sexuelle établie et plus stable. En ce qui concerne, le patch, anneau vaginal et implant, ce sont plus certaines femmes de la trentaine qui s’orientent vers ce type de contraception. Pour ce qui est du stérilet, il est surtout employé par des femmes qui ont déjà satisfait leur désir d’enfant.

Un nouvel engouement pour les méthodes naturelles

Il semble que ces dernières années, les méthodes dite naturelles, ne sont plus en baisse constante mais au contraire se stabilisent voire même augmentent. Ces méthodes englobent toutes celles qui suivent le cycle féminin et identifient la période d’ovulation. Ainsi tout rapport à risque, se trouve écarté. Les méthodes employées vont des plus classiques et simples aux plus perfectionnées.

 La contraception masculine

De nombreux travaux sont encore en cours à l’heure actuelle sur la pilule contraceptive masculine. Même si plus de 60 % des hommes se disent près, dans la réalité, elle fait peur. Elle se trouve être un véritable défi pour la science mais aussi pour les hommes.